Quels sont les effets indésirables (parfois appelés « effets secondaires ») liés au don d’ovocytes ?

En France, la prise en charge des donneuses d’ovocytes est particulièrement bien encadrée et surveillée par des équipes médicales pluridisciplinaires dans des centres autorisés par l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Des effets indésirables

La stimulation ovarienne entraîne fréquemment des douleurs similaires à celles parfois ressenties à différentes étapes du cycle menstruel : pesanteur, crampes pelviennes (dans le bas du ventre). Le centre de don vous suivra de près au cours de ces étapes et pourra adapter votre stimulation ou vous prescrire un traitement analgésique (pour soulager la douleur) si besoin.

Des complications,

Les complications sont rares (0,5% des ponctions réalisées) et sont liées soit à la ponction soit au traitement :

  • l’hémopéritoine : c’est un saignement dans l’abdomen, très douloureux, qui survient après la ponction et qui est causé par un saignement de l’ovaire. On observe, en termes de fréquence, un à trois hémopéritoines chaque année. Une intervention chirurgicale de type cœlioscopie est souvent proposée et est suivie d’une courte hospitalisation.
  • le syndrome d’hyperstimulation ovarienne provoque des douleurs abdominales. Quand il se déclenche dès l’étape de la stimulation, il conduit à arrêter le traitement et n’est généralement pas sévère. Parfois, ce syndrome se déclenche après la ponction et peut se révéler sévère et nécessiter une hospitalisation. C’est un événement rare chez les donneuses : entre 0 et 1 cas sévère signalé chaque année.