Le syndrome d’hyperstimulation ovarienne est une complication, heureusement peu fréquente, de la stimulation ovarienne. Elle se manifeste par une augmentation de la taille des ovaires, une gêne ou des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, une diarrhée. Plus rarement, elle peut entraîner une prise de poids brutale, une accumulation de liquide dans le péritoine (ascite) ou encore des troubles respiratoires. Exceptionnellement, l’hyperstimulation ovarienne peut avoir des conséquences sévères (formation de caillots sanguins).

Un bilan médical complet est effectué en amont de chaque démarche de don d’ovocytes, pour s’assurer que la donneuse ne prend pas de risque pour sa santé et qu’elle fait cette démarche en toute connaissance de cause.

Trouvez le centre de don
le plus proche de chez vous

Pour savoir si vous pouvez donner, faites le test