D’autres façons d’aider les personnes en attente d’un don d'ovocytes

En donnant vos spermatozoïdes, vous offrez à d’autres le bonheur d’être parents.
En parler, c’est aussi contribuer à réduire le temps d’attente de celles et ceux qui ont besoin d’un don pour devenir parents.

En effet, il est important de contribuer à mieux faire connaître le don de gamètes puisque 82% des Français interrogés ne se sentent pas ou peu informés sur le sujet.
*Source : baromètre Les Français et le don de gamètes – Viavoice – Mars 2023

1. Je parle du don d’ovocytes et de spermatozoïdes à mon entourage

Pour aborder le sujet vous pouvez par exemple rappeler que :

  • Sans ce don, de nombreuses personnes ne peuvent pas avoir d’enfants : les couples hétérosexuels concernés par l’infertilité, les couples de femmes et les femmes célibataires. Leur espoir de mener une grossesse, c’est souvent le recours à un don d’ovocytes et/ou de spermatozoïdes.
  • Les délais d’attente sont encore trop longs : il faut plus de donneurs, particulièrement plus de donneurs d’origines géographiques diverses. Le nombre de donneurs et leurs diversités d’origines géographiques n’étant pas suffisants, certaines personnes peuvent attendre un don de gamètes pendant plusieurs années quand elles souhaitent un appariement (l’appariement consiste à proposer des gamètes d’un tiers donneur ayant des caractéristiques physiques proches du couple ou de la femme qui reçoit le don.)
  • Pour donner des gamètes, il faut être en bonne santé et avoir :
    • entre 18 et 37 ans inclus pour les femmes
    • et entre 18 et 44 inclus ans pour les hommes.

2. J’oriente vers les sources d’information de référence

3. Je relaie la campagne sur les réseaux sociaux 

Nos comptes Instagram

Nos différents éléments de campagne à partager

Notre film de campagne #FaitesDesParents

  • Le film 45s. Parents

Nos films de campagne à destination des 18-24 ans

Les 3 films Jeunes 15/20s

  • Scène ‘Soirée’
  • Scène ‘Réveil’
  • Scène ‘Jeu vidéo’

 

J'ai ressenti le besoin de me rendre utile d’une façon ou d’une autre

Je me suis lancée car j’ai ressenti le besoin de me rendre utile d’une façon ou d’une autre. Étant en couple avec une femme, je sais qu’un jour nous aurons, nous aussi, besoin de la générosité d’un don de gamètes. Cela m’a semblé comme une évidence. J’espère que mon don permettra de donner du bonheur à de futurs parents en attente.

icône d'une femme dans un rond

Lucile Donneuse

Partager c'est déjà s'engager

Au 31/12/22, plus de 2 000 personnes étaient en attente d’un don d’ovocytes. Aidez-nous à trouver des donneuses et à #FaireDesParents en partageant ce site autour de vous !

Femme qui sourit dans la rue

Je trouve le centre de don le plus proche de chez moi

Je trouve les coordonnées d’un centre près de chez moi pour un premier rendez-vous d’information.

La newsletter de l’Agence de la biomédecine

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir tous les conseils et actualités sur le don d’ovocytes.

Cette page vous a t-elle été utile ?
3
1