Peut-on autoconserver ses ovocytes dans la perspective d’un traitement ou d’une maladie pouvant altérer la fertilité (ex : cancer) ?

 

Oui. Il s’agit dans ce cas d’une préservation de la fertilité. Celle-ci doit être proposée à tout patient (sur condition d’âge), qui doit recevoir un traitement potentiellement délétère pour sa fertilité ultérieure.